artistes   programme  livre & catalogues   contact    invitations

galerie marie vitoux

Serge Labégorre


Personnage au canapé - 2010
195 x 130 cm - Acrylique sur toile


Portrait de mon frère au fauteuil rouge - 2010
195 x 130 cm - Acrylique sur toile


Femme aux bras rouges - 2010
146 x 114 cm - Acrylique sur toile


Femme au fauteuil vert - 2010
146 x 114 cm - Acrylique sur toile


Les mariés de l'Atalaye - 2010
162 x 97 cm - Acrylique sur toile

 


Nu assis profil - 2010 Serge Labégorre
146 x114 cm - Acrylique sur toile


Evêque au fauteuil - 2010
195 x 130 cm - Acrylique sur toile

Serge Labégorre

Né en 1932
Expose depuis 1956
Expositions personnelles à la galerie depuis 1991
Nombreuses expositions en galerie et aux musées en France, Allemagne, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Israël, Japon, Portugal.
Biennales de Paris, Brest, FIAC.
Nombreuses oeuvres dans les collections publiques notamment : Musée des Beaux Arts de Paris, , Tokyo, Genève, New-York, San-Francisco, Bruxelles, Porto, Londres, Musée de l'Expressionnisme; Musée National de Karaschi (Pakistan), Centre Jean Moulin, Communauté Urbaine de Bordeaux.
Collections privées Bruxelles, Chichester, Genève, Libourne, Londre, New-York, Old-Bosham, Paris, Pau, Porto, San Francisco, Schwandorf, Toulouse, Versailles.
Réalisations: Fresque, métro Saint Augustin, Paris (1977); décor pour une dramatique de Guy Jorre Le Bouffon, TF1 (1981); décor pour un concert de Bela Bartok (1982); décor film, Centre Culturel de Léognan (1982)
Filmographie: Les vitrines de Bugues: Braque, Miro, Calder, Rebeyrolle, Labégorre, Antenne 2; Service compris, film de Pierre Pommier.
Nombreuses monographies, dernier ouvrage apparu Labegorre, le défi du regard Casta Diva 2007

 

Rien en art se déploie selon un schéma préalable. Il s'agit plutôt d'une logique intérieure, mais perpétuellement ré-ajustée au vivant. C'est à l'articulation de l'âme et du corps que jaillit le geste.
C'est lui qui fait advenir une figure à l'inconnu.
Serge Labégorre

Il y a dans cette trajectoire, quelque chose d'ibérique, notable dans les climats enténébrés et leur ambiguité prémonitoire "
Gérard Xuriguera

Il n'existe pas de peinture qui ne soit à la fois réincorporation de l'esprit et extraction de l'âme des tréfonds de la chair pensante et sensible. Cet exercice de haut-vol, Labégorre le pratique avec la plus grande rigueur, dans un état de tension extrême, sur le fil du rasoir, aux frontières de l'indicible et de l'infigurable, là où se tient exactement l' " ici et maintenant de l'être. "

Pierre Souchaud

Il faut se laisser séduire par ces tableaux pièges où le visage aux traits expressifs équivaut à une tombée de masques...
Lydia Harambourg

Toute la peinture de Labégorre est faite de ce paradoxe ; la montée de la figure au visible ne vaut et ne progresse qu'à mesure qu'elle s'efface, se masque, se barre.

Marie Vitoux

 

Précédentes expositions